Accueil
 
CONCERNANT L'ARTISTE
Biographie
Articles et Entrevues
Expérience
Bibliographie
Collection Corporative
Honneurs et Distinctions
 
GALERIE
Chevaux
Grand Nord
Bestiaire
Mythes et Symboles
Nature morte
Paysages
Hiver
Oeuvres récentes
 
PORTRAITS
Collections
Procédé & honoraires
 
INFORMATIONS
Reproduction Giclée
Coffret d'art
Encadrements
Analyse d'une Peinture
 
EXPOSITIONS
Solo
Groupe
À Venir
 
CONTACT
 
ENGLISH
 
(Envoyer à un ami)
Analyse d'une peinture

Le bain

Pastel 44" x 35"

REPRÉSENTATION

Ce tableau nous offre un moment privilégié en nous faisant partager l'intimité de cette jeune femme à sa sortie de bain.

La façon dont elle tient pudiquement sa serviette renforce autant le caractère intime de l'oeuvre qu'elle dévoile par le fait même une belle et douce sensualité.

L'aspect vaporeux du paysage ajoute calme et sérénité à l'atmosphère du tableau.

COMPOSITION ET CÂDRAGE

Pour avoir une bonne composition, il faut d'abord savoir respecter ce qu'on appelle la règle des tiers également nommée la règle d'or. Il s'agit donc de diviser l'image en trois parties égales verticalement et horizontalement. Les points naturels d'intérêt se trouvent aux croisements.

Ce tableau comporte deux points d'intérêt: une femme et un paysage qui se partagent une forme ovoïde.

La femme occupe le 1/3 de l'espace vers l'arrière et le 2/3 vers l'avant. (L'avant et l'arrière se définissent par rapport aux yeux du modèle même s’ils sont fermés). Le corps est donc positionné sur la ligne de force verticale droite et les yeux sont situés à proximité du point naturel d'intérêt au croisement supérieur droit.

Le paysage pour sa part gravite autour du point d'intérêt supérieur gauche.

Le point inférieur gauche est vide; il constitue ce qu'on appelle un temps de repos pour l'oeil.

La règle des tiers de ce tableau est donc bien respectée.

MOUVEMENTS PICTURAUX

La femme est positionnée sur la ligne diagonale descendante.

L'image est structurée par des verticales (pan de murs, fenêtre, bureau, tige de la plante), des horizontales (bord de fenêtre, bain, bureau, serviette), et des obliques qui pour leur part entraînent notre regard à l'intérieur du tableau.

La position du torse de la femme constitue un rappel de la forme gothique de la fenêtre.

Tant la position des feuilles du premier plan que l'inclination des arbres et la direction de l'eau du second plan orientent l'attention du spectateur vers le visage. Par opposition, la pose et la direction du regard l'éloigne.

Les détails dans ce tableau se situent principalement autour du point d'intérêt supérieur droit.

OMBRE ET LUMIÈRE

Une lumière du sud provient par la fenêtre de l'arrière plan et projette des touches lumineuses sur le bord de la fenêtre, du bain, des cuisses et des épaules de la femme.

Une autre source de lumière provenant cette fois de l'ouest et entrant sur la droite par ce que l'on suppose être une grande fenêtre est par conséquent moins intense. Elle éclaire bien cependant le bain ainsi que la poseuse auquel elle procure des ombrages intéressants.

Ce jeu d'ombre et de lumière associé au jeu de contraste entre la belle peau lisse de la femme et la texture rugueuse du mur de fond contribuent à renforcer l'effet de 3ième dimension qui se dégage du sujet.

PROPORTIONS ET HARMONIE

Une fenêtre à l'arrière plan, une plante et un bureau encadrent la scène principale.

L'oeuvre s'articule selon différentes zones en fonction de la couleur des taches juxtaposées.

Vides et pleins s'équilibrent.

La tête est la zone la plus sombre alors que le ciel et le bain sont les plus claires. Exception faite du halo de lumière qui entoure la poseuse, le reste du tableau est dans l'ombre.

COULEUR ET HARMONIE

Le report des couleurs utilisées sur le cercle chromatique pour élaborer la toile indique une harmonie. Les couleurs sont chaudes avec un léger contraste de couleur froides (eau, arbres, feuilles, bureau). Un rappel du rouge-orangé de la serviette se retrouve sur les fleurs du paysage ainsi que sur le vase de la plante.

 

©Copyright à France Clavet, tous droits réservés.
Site Web crée par: Max Pelletier